Retrouvez toute l'actualité d'Erolf Totort et des nouvelles d'Ava sur Myspace.
http://www.myspace.com/erolftotort

Ava a fait un bond dans le temps et s'est glissée dans les canapés des pages du catalogue Habitat
Vous pouvez la retrouver sur le site
du "30ème Festival franco-anglais de poésie" (sculpture sur prose, artistes, erolf totort)
http://www.festrad.com/fichiers/07scaLis.html


"MA MÈRE"
AUX ÉDITIONS TALENTS HAUTS





Vous pouvez, commander « Ma mère», chez votre libraire préféré
ou le trouver à la librairie de Beaubourg, à la FNAC, au BHV, Chez Gibert,
à l'arbre à lettre, à la librairie page 189 et même à la Procure etc...
et bien sur à la librairie Mots & Motions à St Mandé.

Je joins mes premières critiques pour vous donner envie :
À très bientôt
Flore

--------------------------------------------------------------

C'est en s'inspirant des relations avec sa petite fille de sept ans que Erolf Totort a écrit et illustré ce joli livre pour enfant. Toutes les mamans se reconnaîtront à travers ce personnage qui traverse les pages avec humour et qui aimerait bien avoir autant de bras qu'une pieuvre pour satisfaire toutes les demandes de son enfants dévoreur de temps. A la fois drôle et tendre, Erolf Totort entraîne ses lecteurs petits et grands, dans son monde plein de poésie et nous offre un petit moment de bonheur et de réflexion sur ce lien unique qui unit une mère à son enfant. Un nouvel auteur à suivre...
Muriel Gaudin
--------------------------------------------------------------
Ma mère
Article rédigé par Ariane Tapinos

Totort (texte & ill.)

Voilà une mère qui assume de ne pas être parfaite. Et si « elle ne peut pas tout faire en même temps », c’est bien normal, « elle n’a pas quatre bras, ni huit » : elle « n’est pas une pieuvre ! ». Elle n’est pas plus une poule qui pourrait promener « tous ses petits poussins derrière elle », ni une sirène capable d’enivrer ses enfants de « ses chants mélodieux ». Et pourtant, cette mère-là, elle sait en faire et elle en fait des choses : « Elle me nourrit (...), me promène (...), me couche (...), me porte (...), me lave (...), me veille (...), me soigne (...), me chante des berceuses (...), répond à toutes mes questions (...), m’explique (...), me montre (...), me dorlote ». Et pour finir, « Elle joue avec moi ». Bref, elle est comme toutes les autres et c’est pour ça qu’elle est formidable !

Totort se défie des clichés qui font des femmes-mères des femmes extraordinaires et des animaux ordinaires. Toutes ces comparaisons avouées ou inconscientes qui rattachent toujours les femmes à la nature. Non, nos mères, et celles qu’on veut voir dans les livres pour les enfants, sont des femmes comme les autres et qui ont déjà fort à faire pour être de « suffisamment bonnes mères », pour reprendre l’expression de Donald Winnicott. Les illustrations de l’auteure, entre rétro et naïf, vont comme un gant à cette énumération délirante et très seventies !



J'ai le plaisir de participer, à l'occasion de Lire en Fête à l'evènement

"LES PARAPLUIES DANS LA VILLE"

erolf totort

qui se déroulera tout au long de l'après-midi du samedi 14 octobre 2006,
Forum-Petite salle; BEAUBOURG CENTRE GEORGES POMPIDOU, PARIS.

ainsi que le vendredi 13 octobre au centre Wallonie-Bruxelles à 22 h : Performancede la chorégraphe Liliana Iorgulescu: lecture de textes des poètes Guy Goffette, Alain Jouffroy, Werner Lambersy par les auteurs, et exposition des parapluies d’artistes inspirés des textes poétiques

--------------------------------------------------------------